Senjô Gakuen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 11:33

    I. LE PERSONNAGE

    Nom: Nakashima
    Prénom: Kumiko
    Âge: 16 ans
    Date de naissance: 19 Juin 1992
    Année: 2ème année

    Description physique: Kumi physiquement ? C’est une bien grande et longue histoire ça ! Car oui, il fut un temps où la jeune fille ne ressemblait pas à ce qu’elle est aujourd’hui et pour cause : Kumiko était un vrai garçon manqué ne portant jamais de jupes quand bien même c’était un uniforme, elle se débrouillait pour mettre un jean/pantalon dessous. C’est ça quand à peu près 70% de vos amis sont des garçons, sachant que le reste n’est que par obligation puisque Kumi fréquentait une école de filles. Du moins, ça l’était à une époque désormais révolue.

    Donc entrons dans les détails. D’ensemble, elle n’est pas désagréable à voir, plutôt mimi actuellement, elle devient assez féminine et adopte une apparence douce (apparence hum !), calme même. Tout d’abord son visage aux traits lisses et fins, telles toutes jeunes filles. La peau de ce visage est bien ferme mais dans la douceur d’une peau de bébé, lui donnant presque, presque, une bouille d’enfant. Pour allumer le tout, elle possède de fins yeux noisettes, voire noirs comme on dit, bridés bien entendu. Remontant légèrement vers le haut, ceux-ci peuvent aussi bien montrer douceur qu’un regard noir des plus expressifs et menaçants ! Ils brillent cependant souvent, montrant un air espiègle et vif, d’où le côté « éclairant ». Que dire d’autre de ce visage ? La jeune Nakashima a de petites lèvres roses à l’épreuve de la discrétion, si bien qu’on en comprendrait qu’elle ne parle pas beaucoup, ce qui est à débattre. Dans la même continuité de finesse, son nez, petit et aussi discret que la bouche, ne lui donne nullement de quoi se plaindre ! Tout à fait banal selon elle ou ordinaire. Car oui, la jeune femme n’est pas du genre narcissique et a du mal à se faire confiance à ce niveau… Ce qui explique bien des fois ses tenues vestimentaire.

    Aussi, une partie de son corps, si on peut nommer ainsi celle-ci, que Kumi adore : ses cheveux ! Bien qu’elle n’arrive pas tout le temps bien coiffée en cours, elle arrange toujours ses cheveux d’une façon assez jolie. C’est là qu’elle révèle un véritable goût pour l’élégance qu’elle ne montrait pas autrement avant. Ceux-ci son bruns-marrons, changeant de teinte en fonction de la lumière du Soleil. Ils sont mi-long pour l’instant, celle-ci les ayant coupés il y a maintenant un moment.

    D’une corpulence svelte et étendue, car pour une japonaise Kumiko est bien grande, elle ne trouve aucun mal à entrer dans n’importe quel vêtement. Toutefois, elle se trouve matière à complexer ! Pourtant il n’y a pas de quoi. Son poids, en somme, est tout à fait normal : ni trop ni pas assez, le juste équilibre. Pourtant, ce physique assez banal souligne un côté frêle, dû sûrement à quelques soucis de santé…

    Pour en revenir aux habits, Kumiko passe par une multitude de style essayant de se trouver dans l’un d’entre eux. Mais sa plus grande affaire là-dedans, c’est se sentir à l’aise dans ses vêtements. Si bien que la nipponne avait commencé par mettre des vêtements au pif sans y porter grand intérêt. Puis très vite, elle adopta un look assez garçon manqué. Toutefois maintenant, elle essaye de sa féminiser un peu, y allant progressivement car elle n’est vraiment pas à l’aise avec ça : elle souhaite avant tout rester discrète un minimum. Et quoi de moins discret qu’un garçon manqué qui passe du jour au lendemain au style d’une jeune femme presque coquette ? En attendant, elle reste dans un style sobre et adore les vestes et pantalon de cuir, bien qu’elle n’ose pas en porter. Les fins cols roulés très classes et pantalons fins et assez serrés (pas de slim : elle hait ça) sont à son goût.

    Caractère: Avec le caractère que la miss a, ne vous attendez pas à ce que je fasse un portrait simple comme les ranger par défauts et qualités. Kumi est tellement complexe que ses défauts peuvent aussi bien devenir des qualités que ces mêmes qualités peuvent en devenir des défauts.

    Mais parlons des traits principaux de sa personnalité, ce qui la définit le plus : son caractère un peu bipolaire mais aussi lunatique. Effectivement, la jeune japonaise change d’humeur facilement et son côté bipolaire la fait facilement osciller entre bonne humeur accompagnée d’une joie totale à l’autre extrême, colère et déprime. Mais pour ce qui est de la déprime, il faudrait encore le voir : Kumiko Nakashima cache ce genre d’émotions autant qu’elle le peut. C’est non seulement par fierté, car oui madame ne peut pleurer et se lamenter tout le temps en public, mais aussi par culpabilité. Il est facile pour elle de s’en vouloir d’attrister l’atmosphère et d’apitoyer les autres sur son sort. Seulement, cette façon d’agir et de penser lui fait tord : elle devient de plus en plus introvertie… Déjà qu’elle camoufle une timidité certaine ! Pourtant cela ne se voit pas une seule seconde.

    Vous l’aurez comprit, c’est Nakashima Kumiko ou l’art de dissimulation. Tout cacher et camoufler sous un joli sourire et quelques rires enjoués pourtant sincères mais qui perdent de leur sens. Le pire est sûrement que tout le monde s’y laisse prendre. Mais voyons le bon côté de la chose s’il-vous-plaît bien : cela montre bien le caractère enjoué et doux de la jeune femme. On la découvre même espiègle et drôle.

    L’adolescente a beau avoir des problèmes, elle écoute toujours ceux des autres avec compréhension et en se référant à ses propres expériences, parlant alors avec une grande sagesse. C’est une confidente hors normes ! Vous pouvez tout lui dire, elle n’agira que dans votre intérêt unique et ne vous trahira pas futilement, étant très loyale et avec quelques scrupules quand même.

    Enfin, c’est bien gentil tout ça mais n’abusez surtout pas ! Avant tout, il faut la connaître la Nakashima. Et Dieu ou Bouddha sait que ça le vaudrait mieux car la méfiance de celle-ci est énorme. Si bien qu’elle a presque peur de s’attacher aux gens. Ce qui la fait rendre dure aux yeux de ceux qui la connaissent en surface. En fait, il faudrait la résumer comme un jeu de poupées russes : il y a plein de coquilles, et tout au cœur il y a la véritable Kumiko. C’est un vrai exercice de trouver et la plupart des gens ne se satisfassent que de l’une de ses coquilles, ne se rendant même pas compte de qui elle est. Oh, et une note pour vous : elle a parfois des sautes d’humeur. Il faut donc alors éviter de trop l’embêter ou lui faire des remarques désobligeantes. Aussi, a-t-elle des principes et des valeurs : elle n’aime pas les préjugés, le racisme et la discrimination. Ceux qui se permettent de tout critiquer alors qu’ils ne valent pas grand-chose non plus l’énervent énormément quant aux prétentieux, qu’ils prennent garde ! Il y en a certains qu’elle ne peut absolument pas encadrer… C’est une révolutionnaire et inspire à changer les choses pour les rendre meilleurs en exposant des idées grandes, parfois radicales, mais toujours éclairées et très réfléchies, bien que assez difficiles à exprimer aux autres qui ne comprennent pas tout le temps son point de vue.

    Le problème des coquilles est un fait qui rend la jeune fille bien solitaire car incomprise, telle une louve ou un chat sauvage. Ce sont les animaux qui la décriraient le mieux d’ailleurs : solitaire et indépendante ainsi qu’un brin distante et assez mystérieuse/cachotière, mais ne vous méprenez pas, elle adore les contacts sociaux. C’est assez compliqué, cela doit dépendre de ses humeurs me direz-vous mais c’est bien plus difficile que ça… En fait, elle est très inattendue et imprévisible.

    [Schéma des « coquilles » de N. Kumiko : 1. Froide mais souriante, 2. Innocente et si gentille, aidante, 3. Drôle mais méchante à la fois, 4. « Pourquoi joue-t-elle les filles distante alors qu’elle est gentilles ? », 4 bis. Si ennemi : « Est-elle un danger pour moi ? » 5. Trop dévouée et innocente, 6. Qui es-tu bon sang ! et 7. La fille douce, rêveuse, triste et blessée mais pleine de bonnes intentions voulant faire au mieux mais n’y arrivant pas. Le tout de ses coquilles à la fois.]

    Aussi, elle tergiverse beaucoup à cause de ses changements d’humeur mais aussi parce que celle-ci réfléchi beaucoup… non, réfléchi beaucoup trop ! C’est sa méfiance qui y fait et la peur de regretter. Elle ne l’admettra jamais mais elle a beaucoup de craintes : notamment celle du temps qui passe, ou du passé. Sa vie peut paraître un réel cauchemar mais il lui reste le présent pour sourire et cacher encore. Tout ce qu’elle espère c’est qu’un jour quelques personnes la comprendront réellement ou essayerons, lui disant directement. Mais sa fierté et toujours ses peurs l’empêche de le crier. Puis je vous la rappelle, la louve solitaire qu’elle est n’a confiance qu’en peu de gens.
    De loin alors, elle peut sembler assez étrange et on peut même se demander qui elle est en dehors des cours. On la voit, fofolle et délirante avec ses amies, calme et sage emplie de maturité à certains instants… Puis en classe, elle se révèle être nonchalante et endormie, alors qu’elle est en fait une enfant surdouée qu’on a même pas détectée. Elle passe alors son temps à philosopher et à déprimer de son ennui en classe, maintenant ses notes chutent même en certaines matières mais elle s’y ennuie tellement qu’il est difficile pour elle d’y trouver un intérêt et de rester concentrée. Et chez elle, elle a horreur de travailler. Elle n’est même pas habituée à travailler pour l’école alors le faire maintenant serait difficile non ?

    Mais passons à sa passion : l’art. C’est quelqu’un d’artistique qui aime danser et chanter, elle le fait très bien d‘ailleurs et rêve d’être chanteuse plus tard. Elle sait jouer la comédie, pour sûr avec son talent de petite menteuse et cachotière. Elle serait aussi une excellente actrice. Le dessin, c’est de son ressort aussi faisant même une BD manga. C’est son bonheur l’art ! Elle a une relation fusionnelle avec la musique, pleurant en secret pour quelques chansons, frissonnant à une belle voix, son cœur battant à un rythme différent sous l’émotion de la musique. Comme si la musique entrait en elle et la saisissait. C’est assez étrange !

    Enfin, à son propos, on pourrait continuer comme ça encore très longtemps, alors seulement m’arrêterai-je sur sa santé que je tiens à souligner en mauvais état. Récemment elle est accablée de faiblesses très fortes l’empêchant presque de tenir debout. Les sport devient une matière difficile pour elle. Et le fait qu’elle n’aime pas les médecins et les hôpitaux n’aide pas du tout… Elle se méfie des docteurs ne sachant pas très bien pourquoi d’ailleurs ! Non, en effet, Kumiko ne se simplifie vraiment pas la tâche !

    Avis sur la fusion: Bien, elle trouve juste ça étrange que tout d’un coup l’école fusionne. Elle comprend pas très bien l’idée en fait ou l’intérêt… Mais elle n’y pense pas vraiment, étant en fait de caractère fluide mais « Tom Boy » ça ne la gène pas des masses du moment qu’on ne l’embête pas…
    Relations: A venir non ? ♥️
    Avatar: Eri Kamei
    Poste Vacant: Oui [ ] Non [X]

    II. LE RPGISTE

    Pseudo: Key
    Âge: 16 ans, bientôt 17 =P
    Que penses-tu du forum? Pas mal ! Le design est sympa comme tout, les tons sont légers pourtant le vert ce n'est pas ma couleur (c'est pour dire ! ^^).
    Comment as-tu connu le forum? Alors là… Sûrement par des partenariats mais avec quel forum : ça je ne sais plus…
    Fréquence de connexion: Ca dépend de l’activité du forum et des périodes, mais en moyenne de 4/7 à 7/7


Dernière édition par Kumiko Nakashima le Ven 10 Avr - 13:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ako Kagawa
KAKKOII ADMIN ♥

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 27
Classe & Club : 3 - B ( j'en suis même la déléguée 8D ) & Présidente du club de chant ; ça cartonne ne! 8D
Nationalité : Japonaise 8D
Chambre : 01 avec Mayu & Iku :)
Sexualité : Hétéro
Situation : Mon kokoro? Etoo.. tout vide T^T
Autre chose? : U.C :P
Date d'inscription : 09/02/2009

Journal de Bord
Acceptation de la fusion:
90/100  (90/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 12:20

    Tu aimes le design?
    Eh bien il va bientôt changer! 8D
    XDDD
    Voilà, tu le sais en avant première =P
    # en pleine préparation #

    Enfin bref, j'arrête mes blablatages inutiles pour te souhaiter:

    Bienvenuue =D
    & Gambatte pour la fin de ta fiche ^^

_________________

    Is there any dream that can't come true?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senjo-gakuen.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 12:23

    Wouah ! Je le sais parmis les premières xD ! Impatiente de voir ça en tout cas ! (j'arrive toujours quand on change de design c'est drôle ça ^^")

    Et merci à toi au fait. Aussi, je met l'histoire ici - Désolée ça fait désordre mais ça ne rentre pas en un poste.

____________________________________

    Histoire:

      ○ Way before…

    Elle ne sait toujours pas quel jour, ni comment, pourquoi eux deux. Non, on ne lui en a rien dit mais, c’était un jour comme ça, qu’elle s’imaginait ensoleillé alors qu’ils étaient tous cloîtrés à l’intérieur, que ses parents s’engageaient au mariage. Consentants tous deux… C’était rare pour des familles aussi aisées. D’un côté, les Nakashima : traits tirés, airs stricts, visages figés mais étirant des sourires satisfaits. De l’autre, les Endô : traits lisses, visages sereins bien qu’inexpressifs à l’occasion, les yeux plissés mais plein de confiance.

    Endô Tatsuya - « Nakashima Junichi, je te fais confiance : prend soin de notre fille et rend-la heureuse. Que ta nouvelle entreprise marche ou non, dans la misère ou dans la richesse. C’est comme ça que votre couple doit perdurer. Jure-moi qu’il en sera ainsi pour notre honneur à tous ici. »
    Nakashima Junichi - « Je le jure devant vous, beau-père. »


    Ces mots, les a-t-il payés ? Pas en les manifestant ou en les payant, non. A croire que ce sont ses enfants qui en porteront la tâche à jamais. Pourtant, il était si sincère.

    - *Maman… où est-ce que ça a cloché pour vous deux ?* -

    ~¤~

      ○ When it started…

    C’était tôt le matin, en juin. Les températures encore modérées présageaient un merveilleux été à venir dans quelques jours à peine, se comptant sur les doigts de la main. Mais ce n’était pas l’été qu’on attendait, pas l’été qui étirait de doux sourires émerveillés. Non. Là, sans aucun pleurs, Kumiko était née. Pas un son n’était sortit de sa bouche et les médecins prétendaient à rien d’anormal sous l’œil attentif et oppressant de Junichi. Pourtant l’enfant se portait à merveilles en apparence donc très vite les yeux du nouveau père ne trouvèrent que louanges pour l’être dans les bras de sa jeune femme.

    … … …

    Cela faisait maintenant déjà quatre petits mois que l’évènement était passé et les routines étaient à présent faites sur mesure pour la petite fille, le petit bébé. Pourtant, quelqu’un ne semblait pas s’y plier. Oui, où était Nakashima Junichi ? A l’entreprise… encore une fois.

    Nakashima Mariko - « Il est à l’entreprise, encore une fois… »
    Amie - « Honto… Mariko… Comment tu peux le laisser rester tout le temps au travail comme ça ! Il a une fille maintenant non ? »
    N. Kumiko - « C’est à moi de m’en occuper… … … »
    Amie - « Aaah… Tu sais ce que j’en pense Mariko… »


    Et Kumiko ? Ce qu’elle en pensait ? Rien encore : quelle chance. Ce ne serait durer.

    … … …

    Aujourd’hui, Kumiko avait 4 ans. Une enfant pétillante et enjouée se tenait dans sa chambre n’attendant que de sortir dans le jardin où famille et amis attendait le début de la petite fête. Oh, oui elle attendait plein de cadeaux, de bonnes nouvelles.

    La fête avait bien débuté, et surprise : même Nakashima père était là, semblant radieux d’une certaine façon. Oui, ce n’était pas la même chose qu’avant. En quoi ? Comment l’exprimer, ça se sentait juste comme ça.
    Mais pendant ce temps, Kumiko était à cent lieues de tout ça : elle gambadait entre les tables dans le jardin et courut vite quand elle vit son père, heureuse que celui-ci soit présent.

    Kumiko - « Papa, papa ! »
    N. Junichi - « Papa ? Kumiko, je t’ai déjà dit, c'est Président. Sais-tu pourquoi ? »
    Kumiko, la tête baissée - « Iie… »
    N. Junichi - « Tiens-toi droite. Kumiko, tu seras mon héritière plus tard, alors il faut que tu travailles dur pour que je sois fier. Ce sera un jour ton cadeau. »

    Dans ces mots, bien formels, il y avait encore une certaine retenue, une certaine douceur. Des façons de parler candides. Ca allait prendre fin un jour ce bonheur brumeux.

    A peine ce jour fut-il passé que Junichi avait retrouvé son siège en cuir de sa compagnie. Non, rien à y faire… C’était plus la peine de faire des remarques. Plus les jours passaient, et plus ça empirait.

    - Ca avait déjà commencé là, hein maman ? –

    Inutile de conter ces quelques années de la vie de Kumiko. Elles furent extrêmement monotones. Cours, école, devoirs, dormir, manger et voir sa mère. Maman. Maman… Si elle n’était pas là… Si elle n’était… plus là ?
    Ce soir-là, Nakashima Junichi alias Président était encore à l’entreprise familiale. Sa mère était chez son amie pensant que Junichi était rentré. De toute façon, Kumiko, âgée de 10 maintenant, était assez grande pour rester un peu seule. C’est alors qu’elle jouait sagement dans le salon que le téléphone sonna, elle le laissa d’ailleurs sonner, sans répondre, n’en ayant pas le droit. Le répondeur se mit alors en marche et les mots de Endô Tatsuya tombèrent de façon acerbe.

    Message - « -C’est Endô Tatsuya. Je vais être franc et faire gagner du précieux temps au businessman que tu es… Tu n’es plus que ça d’ailleurs. J’aurai jamais pensé que tu serais une telle déception Nakashima Junichi. J’étais irrité par ton comportement dernièrement, je suis presque soulagé maintenant que la procédure de divorce est engagée. J’espère ne plus te revoir, ni entendre tes fausses promesses. Ne réapparaît plus devant ma fille. Adieu.- »

    Divorce ? Grand-père avait dit divorce ? Non, non, ce n’était pas ça, elle l’aurait vu si ses parents allaient mal ensemble. En fait, comme son père, elle n’avait fait que travailler. C’en était trop pour ce soir, en larmes, elle partit en courant dans sa chambre et n’en ressortit que le lendemain.
    Pourtant, elle voulait rester dedans plus longtemps mais non. Sinon, elle ne la reverrait jamais. Elle le savait, dans la nuit, le bruit des talons, les valises à roulettes, des bruits de froissements, de frottements contre du bois, sûrement celui de l’armoire : elle partait.

    Précipitamment, les yeux encore inondés, le visage dévasté derrière des lunettes qui ne lui allaient pas. Des vêtements noirs, chassant sa gaieté naturelle et laissant apparaître cet enfant blessée…

    Kumiko - « Maman ? M’man ? »
    N. Junichi - « Kumiko, ne descend pas ! » lui encore…
    Kumiko - « Maman, tu ne pars pas non ? »
    N. Junichi - « Kumiko ne passe pas ! »

    Le même cinéma encore, encore et encore. Spectacle interminable. Très vite, tout se précipitait, des excuses de sa mère, un sourire lointain et les talons claquant. Voilà que Kumiko se jetait vers elle alors que deux hommes la tenait par les bras.

    Après ça, les jours avaient l’air tellement long et lourd qu’elle perdît toute sa joie. Le divorce se déroula dans les manières les plus sèches. Kumiko se retrouvait donc avec sa mère, son père refusa alors de la voir jusqu’à qu’il obtienne la garde.

    - Je pensais que c’était finit mais quand tu es… morte… -

    A peine quelques années plus tard, la mère de Kumiko était déclarée morte. Une maladie a-t-on dit… Elle n’en sut jamais les détails. Nakashima Junichi en était à peine affecté. Rien ne se lisait sur son masque de marbre… Oui, Kumiko le revoyait à présent après deux années passées sans le voir. D’ailleurs, il venait de rentrer et dans ses bras, un enfant inconnu. Son dit frère…

    N. Junichi - « Kumiko, c’est ton frère : Hiroki. »

    Rien de plus, rien de moins. C’était tout, le président avait parlé…

    ~¤~

      ○ From there to now…

    La suite de l’histoire ? Et bien, Kumiko était devenue une jeune femme. Garçon manqué, faute de vivre qu’avec des hommes et d’avoir des amis garçons en dehors de l’école. Ce qui incita Junichi N. à la placer dans un lycée pour fille. Ca ne lui faisait rien après tout. Du moment qu’elle ne restait pas trop avec lui.

    Sinon, ne pouvant plus se confier à quiconque, elle se renferma petit à petit et oublia tout le reste sauf son petit frère qu’elle adore. Sa vie se résume à son lycée où elle essaye de sourire et rire naturellement et sincèrement. L’année s’avère intéressante : l’école devient mixte ce qui est assez étrange mais qu’en a-t-elle à faire ? Du moment qu’on ne l’ennui pas !
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Mimura
Handsome Admin~
avatar

Nombre de messages : 1007
Liens utiles : Présentation // Relation&Toto

Classe & Club : 3A & Président du club de kendo =D
Nationalité : Japonais 8D
Chambre : n°1
Sexualité : Hétéro
Situation : Je ne dirai qu'une chose: Mayu !
Mais c'est encore secret pour l'instant...
Autre chose? : RP >> close u.u
Date d'inscription : 09/02/2009

Journal de Bord
Acceptation de la fusion:
0/100  (0/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 15:17

    Jolie fiche xD
    Mais surtout bienvenue parmis nous
    & fiche validée!!

    Je te souhaite un bon jeu 8D

    et le nouveau design est pour bientôt, TRES bientôt *O*

_________________


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madoka Ueno

avatar

Nombre de messages : 348
Age : 26
Date d'inscription : 22/02/2009

Journal de Bord
Acceptation de la fusion:
25/100  (25/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 17:19

Bievenue parmis nous! ^O^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 17:39

Bienvenu parmis nous
Oua ya une flopé de deuxième années en ce moment
Les premières réveillez vous



@Keisuke Mimura a écrit:

    et le nouveau design est pour bientôt, TRES bientôt *O*

Ahh et nous on n'est pas courant pouquoi on est toujours les derniers au courant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   Ven 10 Avr - 20:02

    Wouah déjà validée ! Merci ^^

    Effectivement, une 2° année de plus xD Je fais toujours du surplu u_u (y a qu'à regarder comment je parle trop pour rien) En tout cas Sankyuu pour l'accueil ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kumi(ko) Nakashima desu [Fiche Terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire
» Jun Dell ▬ Fiche Terminée ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senjô Gakuen :: | PREMIERS PAS | :: « Présentations » :: Présentations Validées-
Sauter vers: